mercredi 20 janvier 2010

LES ECOLES DE TEMPS IMMEMORIALE

ECOLE DE CRIVILLER *

Sont cité les courriers si référant, ils s'échelonnent sur plusieurs années durant lesquelles le Maire et le conseil municipal on fait Preuve d'opiniâtreté‚ pour obtenir possession du legs de Rose Blanchecourt
Le 2 Septembre 1863 Document difficilement lisible à sous-préfet.
La religieuse à laquelle elle appartient la mise gratuitement à la disposition d'une autre religieuse pour y tenir une salle d'asile pour les enfants du hameau (Rédacteur non précisé)
Le 19 Octobre 1863 Refus par le ministre de l'instruction public d'accorder un secours à commune pour l'établissement

aux carrières de Criviller.
Le 24 Octobre 1863 A Monsieur le sous-préfet Mon intention étant de demander à votre bienveillance la faveur d'une audience mardi 27 Octobre au sujet de ma demande d'un secours à sa majesté l'impératrice en faveur d'une maison d'école en construction aux carrières de Criviller.
Je vous serai reconnaissant Monsieur le sous-préfet de bien vouloir ajourner le renvoi du dossier jusqu'au moment ou j'aurai l'honneur de vous entretenir de cette affaire.
Veuillez bien agréer Monsieur le sous-préfet l'expression de mon profond et sincère dévouement. Creusat
Propriétaire à Gerbeviller mandataire de la donatrice.
Le 25 Août 1865 Le Préfet refuse à la commune le droit d'accepter le Legs de Rose Blanchecourt
Le 27 Octobre 1865 Le conseil municipal prend acte du refus préfectoral à accepter le legs de Rose Blanchecourt en religion Sœur de la nativité directrice de l'école des filles de Robertville département de Philippeville Algérie
savoir:
Une maison avec cours et jardin, aisance et dépendance située au carrières de Criviller sous réserve que cette maison sera affectée à une école pour les enfants des deux sexes
La donatrice n'a pour descendant qu'une nièce Marie Apolline Moinaux fille de Constant et Apolline Blanchecourt demeurant ferme de la rochotte à Deneuvre
Le Maire n'avait accepté que dans le but d'aider à la solution d'une œuvre utile et d'éviter aux enfants de ce rendre à Merviller.
NOTA :Rose Blanchecourt née le 13 Mars 1821 et était l'aînée de 7 enfants
Savoir: Marie née en 1823 décédée à l'âge de 3 mois
Jean Joseph 1824-1847 Nicolas 1826-1849
Catherine 1829-1844 Pierre 1832-1850
Apolline épouse Moinaux Constant 1834-1861
Ligne Agnatique
Fille de Joseph Blanchecourt 1797-1855 et de Noël Marguerite
Fils de Barthélemy Blanchecourt 1768-1853 et de Moinard M.Magdelaine
Fils de Charles Blanchecourt 1744-1771 et de Henri Marguerite
Fils de Georges Blanchecourt 1695-1766 et de Grandprey Magdelaine
Fille de Lazare Grandprey et de Henin Jeanne
Tous de la Fontaine aux chênes, Criviller aujourd'hui
Le 17 Décembre 1865 - Examen du Rapport de l'agent voyer
La maison dont-il s'agit est entièrement isolée elle forme un carré régulier elle est située au centre du hameau à gauche du chemin prenant naissance sur la route départementale et conduisant à l'extrémité de cette localité.
Elle tourne ??????? ... ce chemin, sa façade principale regardant le midi est percée de six jours donnant sur une cour lesquels sont encore surmontés d'une petite fenêtre ogivale pratiquée sur pignon, ce qui donne à cette maison un aspect agréable et représente une sorte de chalet, la façade correspondante à celle-ci est sans aucun jour.
Cette construction est surélevée par rapport au chemin d'où accès difficile. Elle est estimée à 1.000 Frcs, Elle est grevée de 600 Frcs de dette, Les travaux de finition restant à effectuer sont estimés à 1000 Frcs. L'achat du mobilier scolaire est évalué à 710 Frcs. d'où dépense supérieure à la valeur de l'immeuble. Néanmoins acceptation du conseil municipal.
Le 3 Février 1867 Le conseil municipal vote un crédit de 152 Frcs
pour frais d'acceptation du legs Blanchecourt, délibération approuvée
par le Préfet le 21 Février 1867.
Le 7 Mai 1868 - Instruction Primaire à Maire de Merviller
Il n'existe au hameau de Criviller qu'une école privée tenue par une institutrice religieuse qui n'a d'autres émoluments que la rétribution scolaire de quelques élèves sur 30 à 40 enfants des deux sexes qui y sont admis, la reconnaissance par le conseil municipal de cette école comme école du hameau permettrait au département de venir annuellement en aide à l'institutrice en autre cette mesure offrirait l'avantage pour l'avenir à l'instruction aux enfants du hameau de Criviller.
Le 15 Juillet 1869 - Rapport de l'agent voyer cantonal de Baccarat
Les communications entre le hameau des carrières de Criviller et le village de Merviller ont lieu par la RD 13 de Bourdonnay à Rambervillers la distance parcourue pour se rendre du hameau à la maison d'école et de 2.520 mètres; cette route est en bonne état n'offre aucune difficulté de parcours même en hiver si ce n'est une rampe variant de 0,031 à 0,041 par mètre sur 870 mètres que les enfants du hameau sont obligés de parcourir pour se rendre à Merviller
La position topographique de cette voie ne permet pas à la neige d'y séjourner longtemps. L'importance de la population du hameau est de 232 habitants dont 42 enfants de 2 à 8 ans.
Son joint au présent une reproduction du plan cadastral du hameau et de Merviller où sont repéré l'école de Merviller à l'emplacement Criviller (le Nø13 actuel)
Le 9 Juin 1872 Délibération du conseil municipal pour que soit constitué légalement une école mixte aux carrières de Criviller.
Le 10 Décembre 1872 -
État des écoles École des garçons, 41 Élèves, État satisfaisant
Écoles des filles, 50 Élèves, pas de cartes de géographie et de tableau,
Prévision de dépense 25 Frcs
École mixte du hameau de Criviller,34 Élèves, mobilier nul, prévision de dépense 50 Frcs.
Le 19 Mai 1878 - Procès verbal d'adjudication
Sous la présidence de Jean Baptiste Demange Maire travaux concernant l'école des carrières de Criviller.
1 er) Reconstruction des lieux d'aisance en moellons des carrières de Criviller
2 eme) Construction d'un mur contigu pour clore la cour et d'une palissade autour du jardin
Sont présent 5 soumissionnaires; Retenu Berte Eugéne de Badonviller
avec un rabais de 0,094 sur 1.400 Frcs soit 1.268,40 Frcs.
Le 22 Octobre 1881 Le Préfet de Meurthe et Moselle à M eur Demange Maire de Merviller -
J'ai reçu votre lettre du 18/10 par laquelle vous m'offrez votre démission motivée par les appréciations malveillantes dont vous êtes l'objet depuis le départ des institutrices religieuses de votre commune.
La religieuse de Merviller à démissionner pour raison de santé, son remplacement par une maîtresse de la communauté est impossible le siège de cette communauté étant en Allemagne, la religieuse du hameau de Criviller ne peut pas être remplacée par une sœur du même ordre car celui-ci ne dispose d'aucune maîtresse disponible.
Nous avons confié cet enseignement à une maîtresse laïque et brevetée
Mademoiselle LEMAIRE, elle remplit les conditions demandées par le Conseil municipal. En Espérant que vous voudrez bien reprendre votre Démission..
Le 25 Juillet 1933 Règlement définitif d'un marché de gré à gré avec l'entreprise Chiarivalli Édouard de Badonviller, réfection aux écoles du hameau de Criviller, extension arrière du bâtiment.
ECOLE DE MERVILLER *
Elle a fait l'objet d'un appel d'offre pour réfection en 1822 sans précision sur la nature des travaux.
Document non daté‚ (après 1843)
La maison d'école que possède la commune lui appartient, elle a été acquise de temps immémoriale a été réparé et reconstruite en 1843 sous l'administration de Monsieur Perret pour la somme de 14.000 Frcs, Elle est située à 60 mètres de l'église.
La commune comprend 800 âmes dont 150 aux carrières de Criviller,120 aux carrières de Merviller,
L'école est fréquentée par 65 garçons et 45 filles.
Hablainville le 20 Mai 1859 à Monsieur l'inspecteur
Objet: Nécessité‚ d'un lieu d'aisance;
L'École des garçons de Merviller n'a pas de lieu d'aisance et cependant ils y sont d'une nécessité‚ plus indispensable que partout ailleurs attendu que la salle d'école étant située sur une route extrêmement fréquentée, elle n'offre aucun lieu retiré ou les enfants soient hors du regard public.
Les enfants tournent la tête à chaque passage à l'extérieur,
Le conseil municipal s'étant réuni par hasard le lendemain à 6 hrs du matin
J'ai profité de cette circonstance pour que soit envisagée‚ un lieu d'aisance et que les carreaux inférieures soient peints en blanc.
Le 14 Août 1881 Délibération du conseil municipal autorisant le maire à se rendre acquéreur pour la somme de 5.600 Frcs au sieur Boura Augustin instituteur à la retraite, d'une maison sise au centre du village pour servir de maison d'école aux filles . elle a été construite il y a 16 ans pour servir de salle d'asile à Merviller.
Le 11 Février 1912 Procès verbal de la délibération du conseil municipal
Le Maire expose à celui-ci que Madame Dardinier institutrice s'est permise sans autorisation d'installer après détérioration des lieux un poulailler dans une salle contigu à la salle de classe et séparée de cette dernière par
une cloison vitrée, le conseil dans son unanimité prie monsieur le Préfet d'intervenir près de madame Dardinier
et la mettre en demeure de rétablir les lieux et de respecter les bâtiments communaux.
Réponse du Préfet; Ce genre d'intervention et du ressort de la municipalité

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil